Entretiens

Rencontre avec Pauline Bastard et Mohamed El Khatib

Image fixe du film "Athena Nikè" de Pauline Bastard, (c) Pauline Bastard
Image fixe du film "Athena Nikè" de Pauline Bastard, (c) Pauline Bastard

La Fondation propose dans le cadre du cycle « Poésie Plateforme » une rencontre inédite entre l’artiste Pauline Bastard et l’auteur et metteur en scène Mohamed El Khatib le 15 octobre 2022.

La démarche de Pauline Bastard s’élabore autour des structurations sociales qu’elle explore en les reproduisant dans des expériences collectives. Être une personne, faire partie d’une famille, travailler ensemble, se rassembler autour de grands récits : ces situations rejouées produisent des images, des films et des objets. Dans les États de la Matière, elle achète une maison et rassemble une équipe afin de la disperser dans la nature. Pour Alex, elle s’entoure de professionnels, une anthropologue, un avocat, une psychanalyste, une styliste … pour inventer une personne. Récemment dans Les Adversaires, présenté ce printemps à la Fondation Pernod Ricard, un groupe de citoyen.ne.s réinterprète la campagne des élections présidentielles de 2022 pendant qu’elle se déroule. Ses travaux ont été présentés ces dernières années dans de nombreuses expositions collectives au Mac/Val, au Kunstwerk Carlshütte, à la Kunsthal d’Aarhus, à Arts Santa Monica à Barcelone, à Assembly Point à Londres, et dans des expositions personnelles, ainsi dernièrement à la Villa Merkel à Esslingen. Elle a été lauréate du prix Audi Talent Awards. Elle est représentée par la galerie Barbara Seiler, Zürich, et la galerie galerie Joan Prats, Barcelone.

Auteur, metteur en scène et réalisateur, Mohamed El Khatib développe des projets de fictions documentaires dans le champ de la performance, de la littérature et du cinéma. À travers des épopées intimes, il invite ainsi un agriculteur, une femme de ménage, des marins, à co-signer avec lui une écriture du temps présent et autant de spectacles : Moi, Corinne Dadat; Stadium avec 58 supporters du Racing Club de Lens; La Dispute co-écrit avec 6 enfants de 8 ans. La question du deuil est au centre de plusieurs de ses travaux de Finir en beauté : pièce en un acte de décès qui évoque la fin de vie de sa mère, à C’est la vie qui réunit deux comédien.ne.s qui ont perdu un enfant. On lui doit aussi une conversation sur scène avec le cinéaste Alain Cavalier ou la performance Boule à neige avec l’historien Patrick Boucheron. Il a créé récemment le spectacle Gardien Party pour 10 gardien.ne.s de musée avec Valérie Mréjen. Avec cette dernière, ils ont imaginé le LBO, un Centre d’art dans un EHPAD. On lui doit plusieurs films ainsi Renault 12, road movie entre Orléans et Tanger. Son théâtre est publié par Les Solitaires Intempestifs. Il a reçu le Grand prix de littérature dramatique, ainsi que le Prix du jeune théâtre de l’Académie française.