Évènement

Rencontre et projection avec Ana Jotta

Vendredi 25 novembre 2022 à 18h

Organisée en conclusion de son double projet pour le Festival d’Automne à Paris, cette rencontre revient sur le parcours d’Ana Jotta et les deux expositions qu’elle a proposé cet automne. Après la projection du film de Francisca Manuel, lequel suit Ana Jotta dans sa maison et son atelier de Lisbonne, l’artiste s’entretient avec Clément Dirié, critique d’art et commissaire de ses expositions.

Pour le Festival d’Automne à Paris, Ana Jotta a réalisé deux projets Une chambre en ville à la Cité internationale des arts, jusqu’au 27 novembre, et A comme encre chez Immanence (8 octobre-13 novembre).

Avec Une chambre en ville, Ana Jotta prend ses quartiers d’automne au sein d’un appartement parisien situé à la Cité internationale des arts, qu’elle investit pour proposer une œuvre d’art surprenante et domestique. En contrepoint, une rétrospective de son œuvre imprimée souligne l’inventivité de son regard de glaneuse et critique lucide des esthétiques des XXe et XXIe siècles.

Née en 1946 à Lisbonne, où elle vit et travaille, Ana ­Jotta déploie l’une des œuvres les plus singulières de la scène artistique européenne des dernières décennies. S’appropriant et redonnant vie aux objets, images, écrits et inventions des autres, qu’ils soient artistes ou amateurs, elle remet en jeu les notions de discipline et d’originalité. Sa pratique explore tous les médiums artistiques : peinture, sculpture, installation, son, photographie, mais également les arts dits mineurs (couture, broderie, poterie). Son œuvre s’affranchit de tout style proprement identifiable, récusant la notion même de signature, avec une ironie mordante et une grande intelligence de l’espace et du collage.

Pour le Festival d’Automne à Paris, Ana Jotta revisite l’espace mis à sa disposition à la Cité internationale des arts en y accrochant et disposant des œuvres existantes et le résultat de ses collectes estivales dans les rues de Paris. Lorsque l’exposition ouvre, l’artiste disparaît et laisse la magie d’une « chambre en ville » opérer, permettant au public de s’immerger dans son univers singulier et subtil, dans l’ambiance ironique et mélancolique, fourmillante de détails et de décalages, d’une experte en intérieurs. En parallèle, l’exposition A comme encre présente son œuvre imprimée (livres d’artiste, affiches, cartons d’invitation, « notes de bas de page ») au centre d’art Immanence. Elle offre des clés de compréhension de son œuvre et rend compte de la créativité d’Ana Jotta, une artiste par ailleurs très proche de la culture française.

Programme :

18h : projection du film de Francisca Manuel, Coragem de Lassie, 2009, 50 minutes

19h : rencontre avec Ana Jotta

Photo : Ana Jotta, Une chambre en ville, Cité internationale des Arts, projet pour le Festival d’Automne à Paris, 2022, (c) Martin Argyroglo

Intervenants

Clément Dirié

Ana Jotta

Francisca Manuel

Date
Horaire
18h00
Lieu
Fondation Pernod Ricard
1 cours Paul Ricard
75008 Paris
Entrée libre

Prochainement

Conférence 
Mercredi 14 décembre 2022 à 19h

L'abondance, avec Jean-Baptiste Fressoz et Nathanaël Wallenhorst

Rendez-vous dédié aux débats de société, le cycle « S’inspirer, respirer » conçu par le journaliste et auteur Jean-Marie Durand s’attarde sur les impasses, environnementale, sociale, raciale, démocratique, entre autres, autour desquelles se noue notre époque. Lors de cette rencontre, Jean-Baptiste Fressoz et Nathanaël Wallenhorst échangerons sur la thématique de l'abondance. 

 
Samedi 17 décembre 2022 à 15h
 

Atelier enfants / Création d’étonnants porte-clés !

En suivant une démarche upcycling de transformation des matières, les enfants créeront avec l’artiste et créatrice de mode Marianna Ladreyt de fantastiques et colorés porte-clés pour des cadeaux de Noël étonnants !

Conférence 
Mercredi 4 janvier 2023 à 18h
 

Les Mots troubles #2 / Raconter les voix

Dans le cadre du cycle "Mots troubles" organisé par Julie Béna, cette seconde rencontre se construit avec trois invités : Clara Schulmann, Anaïs Tohé-Commaret et Virgil Vernier. L’ouvrage « Zizanie » servira de fil conducteur entre les extraits choisis de films de Virgil Vernier et Anaïs Tohé-Commaret.