Hélène Bertin

Artiste

Hélène Bertin revendique une « démarche volontairement bâtarde » déployée tout à la fois en artiste et chercheuse. Elle vit à Cucuron (Vaucluse) et développe sa pratique en tissant des liens et en engageant des aventures de travail avec des personnes passionnées, activant toujours la notion d’altérité. Il n'y a pas de petite ou grande œuvre dans sa recherche mais plutôt l’affirmation d’une vision commune qui crée des relations profondes avec les éléments afin de faire surgir des émotions anciennes. Une œuvre sculptée par le vent, la terre, le bois et le feu. Sa pratique sculpturale naît de la caresse de la terre avec laquelle elle entretient une relation longue et ritualisée depuis plus de dix ans. 

À rebours de toute lecture disciplinaire, elle aborde le geste et la matière comme des stratégies pour réunir des pratiques. Dans ses expositions, ce maillage de différentes typologies d’objets et de postures crée un récit collectif. Quant à ses livres, ils se concentrent sur des personnalités marginales pour transporter et transmettre des histoires parallèles. Pour Hélène Bertin, le rapport sensible aux faits d’habiter et de travailler se joue dans la coopération entre les « royaumes » de chacun. C’est la rencontre avec la pratique de Valentine Schlegel qui lui forge cette vision de l’art – Valentine Schlegel à laquelle elle consacre en 2017 un livre bio-monographique renouvelant radicalement le regard sur cette artiste.

 

Sélection d’expositions personnelles

 

2022

Couper le vent en trois, à l'invitation d'Adélaïde Blanc, Palais de Tokyo, Paris

 

2017

Cette femme pourrait dormir dans l’eau, à l’invitation de Céline Poulin, CAC Brétigny, Brétigny-sur-Orge

 

2019

Tu m’accompagneras à la plage, à l’invitation de Marie Cozette, Crac Occitanie, Sète

 

2020

Cahin-caha, à l’invitation de Sophie Auger-Grappin, Le Creux de l’enfer, Thiers

 

2021

Tohu-Bohu, à l’invitation d’Anne Giffon-Selle, Le 19 CRAC, Montbéliard

 

Publications

 

2017

Valentine Schlegel : je dors, je travaille, catalogue bio-monographique, graphisme : Coline Sunier et Charles Mazé, éditions <o>future<o>

 

2019

Le Chant de la Piboule, conte, graphisme : Lionel Catelan, éditions La Nòvia

 

2021

Jacques Néauport, le dilettante, entretiens avec Jacques Néauport par Hélène Bertin et César Chevalier, graphisme : Anna Philippi, éditions PERKEO

Coucou cougourdon, entretien avec Yusuf Henni, graphisme : Tom Henni